Web Components : un élément <TR> personnalisé (2/2)

Cet article est le second, et donc le dernier, d’un série de deux consacrés à la réalisation d’un élément <tr> personnalisé exploitant des technologies de la famille Web Components.
Dans le premier article, il s’agissait de passer en revue l’intégralité du code requis pour créer un élément <tr> personnalisé <param-number> permettant d’ajouter un spinner précédé d’un libellé dans un tableau, comme ici :
Un élément personnalisé
Ce spinner est lié à une propriété quelconque que le développeur pointe à l’élément personnalisé en fournissant un chemin d’accès, comme par exemple shader.particle.start.delay. Ainsi, une fois qu’il a rajouté un élément <param-number> dans la page Web, le développeur n’a plus qu’à réagir aux modifications de la propriété via son getter. Le chemin est réévalué à chaque accès, si bien que le développeur peut toujours changer l’objet sur lequel il débouche.
Dans ce second article, il s’agit de revenir sur certains choix techniques qui ont présidé à l’écriture du code de l’élément personnalisé. En particulier, on s’interroge sur les avantages et les inconvénients d’une personnalisation d’un élément HTML existant tel que <tr>. Il s’agit aussi de pointer quelques enjeux des technologies de la famille Web Components pour l’avenir, notamment le recours aux classes en JavaScript et la prise de distance avec les éléments HTML standards.
Continuer la lecture de « Web Components : un élément <TR> personnalisé (2/2) »
Web Components : un élément <TR> personnalisé (2/2)

Web Components : un élément <TR> personnalisé (1/2)

Web Components est un ensemble de technologies apparues dans le cadre de HTML5 : custom elements, templates et shadow DOM – les imports HTML aussi, mais ils ne sont toujours pas standardisés. D’après Can I use… (ici, ici et ), ces technologies sont désormais assez largement adoptées dans leurs dernières versions – la v1. En particulier, Firefox gère parfaitement cela depuis l’automone dernier – la version 63.
Pour faire court, cet ensemble permet de créer un élément ou une variante d’élément HTML dans une page Web, et de faire exécuter du code JavaScript au moment où le navigateur cherche à l’interpréter, ce qui permet d’injecter dans la page Web ce que vous voulez. Par exemple, on peut écrire… :
<param-number name="Delay" property="g.shaderUI.delay" step="1" iseditable="true" buttonclassname="uiButton" numberclassname="uiNumber" layout="middle"></param-number>
…et récupérer une référence sur cet élément au moment où le navigateur cherche quoi en faire. Ici, il serait possible d’afficher un champ de saisie entouré de deux boutons, l’un pour décrémenter et l’autre pour incrémenter la valeur figurant dans le champ :
Un élément personnalisé
On comprend qu’il serait alors facile d’utiliser un tel composant à volonté, comme par exemple ici :
Une page Web utilisant généreusement des éléments personnalisés
Mais il pourrait tout autant s’agir d’effectuer une requête asynchrone à une base de données – une bonne occasion d’utiliser une promise -, afin de récupérer des informations sur un client et de les afficher quand elles sont disponibles, sans bloquer l’affichage du reste de la page – soyons progressifs.
Le sujet des Web Components est bien documenté sur MDN, et la spécification HTML qui doit servir de référence est pour sa part assez claire. Pourquoi en parler alors ?
Il faut en parler, car le sujet reste assez nouveau, et car la pratique montre que le développeur peut être confronté à des choix assez cornéliens. L’exemple pris ici est celui de la création d’un élément custom pour rajouter des lignes à un tableau. Ce sujet s’impose de lui-même dès que l’on commence à manipuler les Web Components, car la première idée qu’on y voit est de factoriser des éléments redondants, à ce titre souvent affichés dans un tableau.
Cet article est le premier d’un série de deux. Il s’agit de présenter l’intégralité du code requis pour faire fonctionner l’élément <param-number> évoqué. Dans le second article, plusieurs choix techniques et perspectives des technologies utilisées feront l’objet d’une discussion.
Continuer la lecture de « Web Components : un élément <TR> personnalisé (1/2) »
Web Components : un élément <TR> personnalisé (1/2)